Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Extrait du commentaire de
Les amateurs

Si ce n'est pas encore fait, lisez « Les amateurs » avant de lire la suite de cette page.

oh, l'or y file !

Des vers holorimes sont des vers qui riment d'un bout à l'autre, c'est-à-dire qui se prononcent de la même façon tout en étant composés de mots différents, comme le célèbre :
  « Gall, amant de la reine, alla, tour magnanime,
  Galamment de l'arène à la Tour Magne, à Nîmes. »
de Marc Monnier (1829-1885). Si l'on admet qu'un amateur d'holorimes est un « holoriphile », on peut faire (holo)rimer ce mot avec la phrase « oh, l'or y file ».


Revenir au texte Voir le commentaire complet

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/amateurs-exp.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 28/01/2010.