Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Commentaire de
À un ami partant pour le Népal

Si ce n'est pas encore fait, lisez « À un ami partant pour le Népal » avant de lire la suite de cette page.

En bref.

Double acrostiche formé par la première lettre de chaque vers et par la dernière syllabe.

Mais encore...

Un acrostiche est un poème tel que la première lettre de chaque vers, lue verticalement, forme un mot ou un nom propre (souvent celui de l'auteur ou du dédicataire). Ici, le « mot » formé par la première lettre des 26 vers est l'alphabet entier.

Un deuxième mot peut se lire verticalement, cette fois en prenant la dernière syllabe de chaque vers :

-t(e)rai, point, -blant, -poins, poings, -blant, -trait, point, -traits, point, blancs, -t(e)rait, -traies, -traits, -blants, point, -traient, point, points, -blant, point, traits, -blant, point, point, point.

Cette alternance de traits, de points et de blancs forme les lettres de l'alphabet Morse (voir la section Références) qui composent le prénom de l'auteur :

NICOLAS
— ·· ·— · — ·— — —· — · ·· —· · ·

Remarquez que le mot « point » est utilisé neuf fois avec un sens différent à chaque fois. Quant aux boissons du vingt-troisième vers : whisky, bière et Drambuie, elles rappellent que ce texte a été écrit en Écosse.

Références.

L'alphabet Morse.

A · —
B — · · ·
C — · — ·
CH — — — —
D — · ·
E ·
É · · — · ·
F · · — ·
G — — ·
H · · · ·
I · ·
J · — — —
K — · —
L · — · ·
M — —
N — ·
O — — —
P · — — ·
Q — — · —
R · — ·
S · · ·
T —
U · · —
V · · · —
W · — —
X — · · —
Y — · — —
Z — — · ·


Revenir au texte

© Nicolas Graner – 1998

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/nepal-exp.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 30/09/2014.