Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Commentaire de
Pan !

Si ce n'est pas encore fait, lisez « Pan ! » avant de lire la suite de cette page.

En bref.

Deux panscrabblogrammes, phrases écrites avec toutes les lettres d'un jeu de Scrabble.

Mais encore...

Cette contrainte a été introduite sur la liste oulipo par Jean Fontaine, à qui je passe la parole pour la présenter. Les notes entre crochets sont de moi.

« On peut choisir cette contrainte : composer une petite œuvre en utilisant les 102 jetons de scrabble français (les 100 lettres et les 2 jokers) [voir la section Références]. Pas une lettre de plus, pas une de moins. Ce qu'on perd en difficulté (par rapport aux pangrammes minimaux), on le gagne en littérature potentielle.

Il y a environ un an [en mars 1997], j'avais proposé ce jeu aux lecteurs d'une revue de scrabble [québecoise], Écho Scrab (le concours s'appelait « La loi 102 », en référence à la contrainte des 102 lettres et à la loi 101, célèbre loi linguistique du Québec). Nous avions reçu une cinquantaine de réponses [dont on trouvera une sélection dans la section Références].

J'étais le juge (je ne suis pas blond et je ne fume pas, mais j'accepte volontiers le vieux whisky) de ce concours et il fallait déclarer un vainqueur. Mais, au lieu de trancher (c'est pas mal subjectif), j'avais rendu un jugement de Salomon (qui respectait la contrainte) [voir à la fin de la section Références]. »

Les deux phrases présentées sous le titre Pan sont des panscrabblogrammes construits autour de pangrammes célèbres, l'un en français, l'autre en anglais. Les lettres suivies d'un point «·» sont les jokers qui, comme au Scrabble, peuvent représenter n'importe quelle lettre au choix de l'auteur.

Le premier panscrabblogramme n'exprime absolument pas mon opinion. Au contraire, je trouve que « portez ce vieux whisky au juge blond qui fume » est un pangramme tout à fait remarquable. Bien qu'il ne soit pas minimal, il n'utilise chaque consonne qu'une fois (seules les voyelles sont répétées). De plus, c'est un bel alexandrin, et son sens est parfaitement limpide.

Le second pangramme cité, « waltz, bad nymph, for quick jigs vex », est quasiment minimal (28 lettres, seuls le A et le I sont répétés) et son sens est clair : « valse, méchante nymphe, car les gigues rapides sont vexantes ». On trouve des pangrammes plus courts en anglais, mais ils sont loin d'être aussi compréhensibles.

Le fait de partir d'un pangramme pré-existant pour composer un panscrabblogramme facilite beaucoup la tâche, puisque toutes les lettres « difficiles » sont déjà employées.

Le titre fait allusion au « pan » de « pangramme » (ou panscrabblogramme), mais aussi au fait que la première phrase cherche à « descendre » un pangramme, à lui tirer dessus.

Vous treouverez d'autres panscrabblogrammes de ma composition dans mes contributions à la Bibliothèque liste-oulipienne et à Zazie mode d'emploi.

Références.

Répartition des lettres dans un jeu de Scrabble français.

A : 9
B : 2
C : 2
D : 3
E : 15
F : 2
G : 2
H : 2
I : 8
J : 1
K : 1
L : 5
M : 3
N : 6
O : 6
P : 2
Q : 1
R : 6
S : 6
T : 6
U : 6
V : 2
W : 1
X : 1
Y : 1
Z : 1
Joker : 2
 

La loi 102.

Sélection de réponses au concours de « Écho Scrab » publiées dans le numéro 56 de juin 1997.

Les titres sont ceux donnés par les auteurs. À une exception près ils ne font pas partie du décompte des 102 lettres.

Les lettres suivies d'un point «·» représentent les jokers.


Drame sur les bords du Guadalquivir.

Pour les yeux voilés d'une s·ombre hétaïre raffinée qui dansait le slow chez Mackav, un gitan jaloux· et timbré s'est poignardé.

Myrto Gauthier.


Anar, Bondis ! Chef, Dedans Et Fonce ! Go, Homme In ! Je Kote Là, Mais N'Oublie Pas Quel Rival Se Terre : Ute ? Vulgaire Wapiti ? Xérus ? Ya·k· ?... Zut !

Michèle Gingras.

(Les mots suivent l'ordre alphabétique.)


Quel jeu !

Fatiguées· du whist, snooker, domino, yass, manille, crapette ? Oh ! Éprenez-vous·, l'âme ravie, d'un jeu exquis, gratifiant : le Scrabble.

Nicole Giroux.


Le voleur.

Sifflotant, pâmé, un air wagnérien, il a gl·issé les yeux sur mon kimon·o tout vert et chapardé devinez quoi ? Ah ! Le jeu de Scrabble.

Nicole Giroux.


Le Titanic.

Une lune vive·, à son zénith, jouait sur des growlers détachés du même iceberg. Le paquebot expiait, illic·o, son effrayant karma !

Nicole Giroux.


Enfin seul.

Sans chef, le jeune astronaute, co·mblé, grisé, fit taire son walkman pour vibrer·, religieux et dévot, à la symphonie du zodiaque.

Nicole Giroux.


Mon ami ? Un joli kiwi (aptéryx) qui, au temps de la c·ouvée, niche, dort, déblatère, souvent chante, bref, gazouille ses gais refrai·ns.

Madeleine Harnois.


Ô mes plaisirs ! Bien jouer au golf l'été, au « Scrab » en hiver, écouter des quiz, dix films, du théâtre, m·on petit walkman en voyageant·.

Jocelyne Nepveu.


Le chanceux !

Hors de doute, cette femme yukonnaise exquise, jolie, papillonne et swingue à ravir. Un zig blafard tout chaviré l'a embrassé·e·.

Jean-Max Noël.


On peut se tromper !

Pst... Charmante walkyrie à la voix formidable, je gage que vous étiez coloriste freudienne !...
– Ah ! pas du tout, Mo·nsieur, lesbienne· !...

Jean-Max Noël.


V·ital

Quand le coeur bat
Belle au yeux noirs [sic]
Furtive va
Riche d'espoir.

Geisha, Tzigane
Femmes et slow
Jupon, sardane
Et kimono·.

Jean-Max Noël.

(Le titre fait partie du panscrabblogramme. Il pourrait être remplacé par : Au· lit.)


Ta phobie t'est venue après avoir zyeuté dix fois « Jaws », ou « Les dents de la Khmère », un film inouï malgr·é ce requin blanc arrogan·t.

Cécile Rousseau.


La loi 102 : le verdict du juge.

Témoin d'un tel show verbal,
un véritable· feu d'artifice allumé
je ne cho·isirai pas de gagnant, O.K. ?
Soyez tous premiers ex aequo !

Jean Fontaine.


Revenir au texte

© Nicolas Graner – 1998

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/pan-exp.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 12/09/2013.