Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Extrait du commentaire de
Pirouésie 2017

Si ce n'est pas encore fait, lisez « Pirouésie 2017 » avant de lire la suite de cette page.

Mardi matin

Ce texte a été écrit lors d'un atelier au festival Pirouésie.

La consigne d'écriture était : écrire un texte incluant les huit mots suivants, dont le sens n'est pas donné : biveau, biwa, farlouche, grossulaire, kwashiorkor, minahouet, ouaiche, soyer.

J'ai choisi d'écrire ce texte en alexandrins, en pastichant plus ou moins le poème La Conscience de Victor Hugo.

Le sens des mots imposés, révélé après coup, est le suivant :
biveau : équerre à branches mobiles.
biwa : luth japonais.
farlouche : mélange de raisins secs et de mélasse.
grossulaire : sorte de des grenat.
kwashiorkor : syndrome de dénutrition infantile.
minahouet : appareil pour raidir les haubans.
ouaiche : sillage d'un navire.
soyer : sorbet au champagne.


Revenir au texte Voir le commentaire complet

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/pirouesie-2017-exp.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 17/11/2017.