Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Extrait du commentaire de
Pirouésie 2017

Si ce n'est pas encore fait, lisez « Pirouésie 2017 » avant de lire la suite de cette page.

Jeudi matin

Ce texte a été écrit lors d'un atelier au festival Pirouésie.

La consigne d'écriture était : écrire un (ou plusieurs) sept-un-neuf.

Le sept-un-neuf original, inventé par Patrick Biau, est un poème de trois vers comptant respectivement sept syllabes, une syllabe et neuf syllabes. La variante de Benoît Richter consiste à compter sept, un et neuf mots plutôt que des syllabes. Valérie Lotti a proposé de concilier les deux en n'utilisant que des mots monosyllabiques.

Mon premier exemple est un sept-un-neuf de mots, mon second un sept-un-neuf de syllabes. Dans les deux cas tous les mots sont monosyllabiques sauf un qui est au contraire très long.


Revenir au texte Voir le commentaire complet

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/pirouesie-2017-exp.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 17/11/2017.