Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Commentaire de
Le saviez-vous ?

Si ce n'est pas encore fait, lisez « Le saviez-vous ? » avant de lire la suite de cette page.

En bref.

Une sorte de « belle absente » qui vous invite à vous méfier des informations que vous trouvez sur le Web.

Mais encore...

La « belle absente » est une forme de poème, inventée par Georges Perec, qui rend hommage à une personne. Le poème comprend autant de vers que le nom de la personne comprend de lettres. Le premier vers du poème utilise toutes les lettres de l'alphabet sauf une, qui est la première lettre du nom. Le deuxième vers du poème utilise toutes les lettres de l'alphabet sauf une, la deuxième du nom, et ainsi de suite. Le nom est ainsi inscrit « en creux » dans le poème, le dédicataire est présent par son absence. Pour simplifier l'écriture, les auteurs de belles absentes utilisent généralement un alphabet réduit qui ne contient pas les lettres rares K, W, X, Y et Z (ce que Perec appelle « l'alphabet oulipien »). On trouvera un exemple de belle absente classique dans la section Références.

Le texte intitulé Le saviez-vous ? est une variante de ce principe qui en diffère par plusieurs points :

Par exemple, le premier paragraphe comprend les lettres ABCDEFGH JLMNOPQRSTUV, la première lettre cachée est donc un I. Le deuxième paragraphe comprend ABCDEFGHIJ MNOPQRSTUVXY, la deuxième lettre de la phrase est donc L. Le troisième paragraphe comprend ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUVXY c'est-à-dire toutes les lettres de notre alphabet réduit (plus X et Y qui ne comptent pas) : il correspond à un espace.

Les lettres absentes des différents paragraphes sont les suivantes (l'astérisque représente un espace) : 1)I. 2)L. 3)*. 4)N. 5)E. 6)*. 7)F. 8)A. 9)U. 10)T. 11)*. 12)P. 13)A. 14)S. 15)*. 16)C. 17)R. 18)O. 19)I. 20)R. 21)E. 22)*. 23)T. 24)O. 25)U. 26)T. 27)*. 28)C. 29)E. 30)*. 31)Q. 32)U. 33)*. 34)O. 35)N. 36)*. 37)V. 38)O. 39)U. 40)S. 41)*. 42)D. 43)I. 44)T.

La phrase cachée est donc : « il ne faut pas croire tout ce qu'on vous dit ». En effet, les affirmations figurant sur cette page sont fausses, fantaisistes, imaginaires, mensongères, fictives et inventées pour la circonstance. J'espère que vous n'y avez pas cru !

Attention tout de même : parmi ces inventions se sont glissés quatre faits parfaitement authentiques. Si vous trouvez lesquels écrivez-moi, un gagnant sera tiré au sort parmi toutes les bonnes réponses.

Références.

Inquiet, aujourd'hui, ton pur visage flambe.
Je plonge vers toi qui déchiffre l'ombre et
la lampe jusqu'à l'obscure frange de l'hiver.
Quêtes du plomb fragile où j'avance, masque
nu, hagard, buvant ta soif jusqu'à accomplir
l'image qui s'efface, alphabet déjà évanoui.
L'étrave de ton regard est champ bref que je
dois espérer, la flèche magique, verbe jeté,
plain-chant qu'amour flambant grava jadis.

Belle absente à CATHERINE, composée par Georges Perec à l'occasion du 35e anniversaire de Catherine Binet le 12 mars 1979. Contrainte supplémentaire : chaque vers comporte exactement 35 lettres.


Revenir au texte

© Nicolas Graner – 2011

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/saviez-exp.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 14/12/2014.