Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Shéhérazade

5 / 5

Son cœur se briserait, ses nuits sembleraient fades,
Son noir destin serait l'éternel châtiment
Des hommes qui, tentés de suivre une maîtresse,
L'ont laissé fuir. La femme ainsi restée en rade,
Son noir destin serait l'éternel châtiment
Que réservent les Dieux à qui contre eux se dresse.


Voir le commentaire

© Nicolas Graner – mai 2000

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/sheher.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 30/09/2014.