Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Angelinien

Alexandre Wajnberg

Précédent : Anaphore Un avatar au hasard Suivant : Annonces matrimoniales

Voir aussi :
Geffien
Alanien
Josephien
Johannique

El Cinquantacinqueado

Le 55 ado

Fuyons les ténébreux, — les beaufs, — les enfoirés,
La foule des raseurs aux pensées abolies :
Ta bonne étoile est forte, — et ton art inspiré
Crée l'autoréférence jusqu'à la folie.

Dans la nuit des expos tu nous as cornaqués,
À nous le Sol LeWitt ! et la Calle Sophie !,
Flavin qui bluffait tant nos yeux estomaqués,
La Lumière où la Prune à Turrell se confie.

Suis-je ici ou là-bas ?... Enflammé ou za zen ?
Ma langue est vive encor du vin, des raviolis ;
Nous rêvions sur la nappe offerte au Napoli...

Et cinques fois vainqueur tu traversas l'onzaine :
Pétulant tour à tour sur ta lyre, Éric
La Science et la Raison, avec humour, — c'est chic !

J'ai Rare Intervalle


Pour l'anniversaire d'Éric Angelini.
Références à l'Art contemporain. Prune est le nom « pour les intimes » de l'artiste plasticienne Ann-Veronica Janssens, dont les œuvres « jouent » avec la lumière, la couleur, l'espace, à l'instar de celles de Sol LeWitt, Dan Flavin et James Turrell. Éric est membre de la liste Oulipo, auteur d'une somme sur l'autoréférence <http://www.cetteadressecomportecinquantesignes.com> et inventeur de suites mathématiques autodescriptives très originales.


© Alexandre Wajnberg

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/ange respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.