Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Poème bouturé

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : Planté Un avatar au hasard Suivant : Poil

                      +----------+
         El Esquejado ¦          ¦
                      ¦          ¦
 Je suis le grave scri¦be, à l'he¦ptacorde ombré,
   Le prince en suspen¦s—tu, je s¦ubis ma disgrâce.
      Mon étoile en ar¦rêt, j'ira¦i m'enténébrer
Sans détour pour m'ænc¦rer loin d¦e la gaîté grasse.
                      ¦          ¦
   Toi qui clignas des¦ yeux fixé¦ dans un tombeau,
     Rends-moi l'air d¦u dehors, ¦et la mer d'Italie
         Où nage sur l¦e dos cour¦ageux, un barbeau,
  Et resplendit la fle¦ur pour mo¦n âme affaiblie.
                      ¦          ¦
 Ne suis-je ni l'amour¦ ni l'or d¦es Lusignan ?
J'ai deux fois —ou pas¦ loin desc¦ellé l'infernale
          Porte du Min¦erai, je m¦odule, gnangnan,
Les chants d'un vielle¦ux vert et¦ l'Internationale.
                      ¦          ¦
                      ¦    Hugo V¦ernal
                      +----------+

En partant d'une bande verticale découpée dans ce poème célèbre :

                      +----------+
                      ¦          ¦
                      ¦          ¦
      Demain, dès l'au¦be, à l'he¦ure où blanchit la campagne,
      Je partirai. Voi¦s—tu, je s¦ais que tu m'attends.
      J'irai par la fo¦rêt, j'ira¦i par la montagne.
      Je ne puis demeu¦rer loin d¦e toi plus longtemps.
                      ¦          ¦
      Je marcherai les¦ yeux fixé¦s sur mes pensées,
      Sans rien voir a¦u dehors, ¦sans entendre aucun bruit,
      Seul, inconnu, l¦e dos cour¦bé, les mains croisées,
      Triste, et le jo¦ur pour mo¦i sera comme la nuit.
                      ¦          ¦
      Je ne regarderai¦ ni l'or d¦u soir qui tombe,
      Ni les voiles au¦ loin desc¦endant vers Harfleur,
      Et quand j'arriv¦erai, je m¦ettrai sur ta tombe
      Un bouquet de ho¦ux vert et¦ de bruyère en fleur.
                      ¦          ¦
                      ¦    Hugo V¦ictor
                      +----------+

on a complété à gauche et à droite de façon à reconnaître El Desdichado (poème bouturé).


© Gilles Esposito-Farèse – 2012

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/butu respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 18/05/2014.