Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Décasyllabes

Élisabeth Chamontin

Écouter

Précédent : Débutant Un avatar au hasard Suivant : Décennal 1

Ce ne sont pas le veuf l'inconsolé,
Ni ce beau front à la tour abolie.
Ce ne sont pas ni mon luth constellé
Ni les beaux yeux de la Mélancolie.

Ce ne sont pas toi qui m'as consolé
De ce coral, ni la mer d'Italie.
Ce n'est ce teinct à mon cœur désolé
Ny autre object où la rose s'allie.

Ce ne sont pas Lusignan ou Biron
Ni les deux rancz du baiser de la reine.
C'est cet esprit où nage la sirène

Dont la beauté traversa l'Achéron
Perçant mon âme et la lyre d'Orphée
Par les rayons et les cris de la fée.

Joachard du Belval


Le début de chaque vers est tiré du sonnet numéro 2 des Sonnetz de l'Honneste Amour de Joachim du Bellay (1522-1560) ; la fin vient de El Desdichado.


© Élisabeth Chamontin

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/deca respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.