Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Dissociation

Gilles Esposito-Farèse & Collectif

Précédent : Disparition Un avatar au hasard Suivant : Dissyllabes

Voir aussi :
Dilution
Pot-pourri

El Disociado

Le Dissocié

Un veuf ténébreux, — le deuil, — l'inconsolé,
Le prince d'Aquitaine à la tour abolie,
À ton front inondé, à mon luth constellé
Galamment, de l'arène, alla — tour magnanime —

Dans la nuit du tombeau, qui trouble ainsi les flots...

Et j'ai su traverser l'Achéron :
Modulant tour à toul sur ra lyre d'Orphée
cris des pucelles ou de fées
Inconsolé aquitain à toutour salilie :
Mon seul erbier est morte et mes deux meilleure amies.

Le décès m'enténèbre entre échecs et revers ;
Je perds régence, legs et Vendée endettée.
L'encre avala ma star, la crachant asphaltée :
Crève ainsi d'iritis l'inscrit biwa des vers.

En l'épais tumulus, guru qui calme nerfs,
Rendez ma tribu dont mont, flots, ô nuit hantée !
L'herbe à diffus ophrys — n'y tonds plus si plantée,
Et le chai du cosy lys où vit l'arbre où l'étranger à la corde s'allie.

Swøj Ilse og Bjørn Borg, Jægersborg og Ibsen
Må frånt est råt encår de kys de Königin ;
Jeg rævæ dans la grotte ? Parce que le chien qui est mort et je n'ai point trop de lait
Rends-moi les frais sous-bois, j'abhorre être cueilli,
La pluie qui placardait tant à mon cofidéjusseur dessalé
Et la t'ré où le t'an t'à la Oz Eu sa l'y

Si j'à m'Ur ou ré d'us ? Lu si n'an ou bi d'on ?
M'on l'on ai ou j'an qu'or du bi s'et de la ré n'
J'ai ré vé d'an la go t'où na je la si ré n'

Et j'ai deux fois vaincu celle qui naît d'une longue sainte.
LABRUNETTE habillée en médecin, DESDICHADO
Oui ; mais j'ai besoin d'une sainte a soupiré et une fée a crié.
— Et alors ?
Le petit tableau qu'elle m'a fait
Et d'une grotte.
L'acte (baiser, amour) est explicitement l'organe masculin est traduit par des affects passifs manifeste un phénomène optiquement incantations
Soupirant comme ça se grippe... ah l'amer hallali...
Lecteur, sais à présent laissez
Mes soupirs de la ceinte et les cris de sorciers.


Chaînes de Markov littérales (aussi appelées « dissociated press ») engendrées soit par l'ensemble des avatars se trouvant sur ce site, soit uniquement par ceux qui sont des sonnets. Un nouveau texte est engendré chaque fois que l'on réaffiche cette page.


© Gilles Esposito-Farèse & Collectif – 2013

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/diss respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 19/01/2016.