Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Dissociation

Gilles Esposito-Farèse & Collectif

Précédent : Disparition Un avatar au hasard Suivant : Dissyllabes

Voir aussi :
Dilution
Pot-pourri

El Disociado

Le Dissocié

Je suis l'Ahasver hâve, à nul ne puis m'unir,
L'émir fauché qui vend son minaret d'Iraq.
Ma longue artère est vaine, et mon but est scellé
J'ai sorti Sarkozy et sa Carla jolie

Merci Solférino, toi que j'ai essayé de vous quitter si tôt ; mais il faut que Dédichadore.
Ensuite : Aristope, Clitoris, Maxiton, Derrida, Socrate.
Dédichadore, fils de clérouque, lui répondre à mes clochettes
Les soupirs de la sente et les cris de la sainte et les cris de la fée,
Un son religieux se répand dans les forages, qui symbolise cette gloire passée que leur héritier proscrit de mon nom en mon cœur sont liés,
De pampre, de raisin, une rose, qui était la fleur qui plaisait tant à mon cœur désolé.
C'est bien le stade atteint par N*** comme le montre un vocabulaire populaires de Paris où je compte me déguiser en musicien de rue...
— Et comment appelez-vous cet objet, je vous le demande. Est-il Amour ou Phébus ?
S'approche un revenant dont le sang coagule.

J'implore :
« Rendez-moi donc mes vers et ma vraie mélodie !
Vous avez saccagé mon vieux cœur désolé séduit d'une ancolie à l'Achéron,
Modulant tour à tour lent du mot
Rond qu'hélas est vers traqueur — vingt fois, de cœur, défilé à Nation :
Modulant tour à tour sur l'xterm coloré
Les warnings du linker, les cris de la pie.


Chaînes de Markov littérales (aussi appelées « dissociated press ») engendrées soit par l'ensemble des avatars se trouvant sur ce site, soit uniquement par ceux qui sont des sonnets. Un nouveau texte est engendré chaque fois que l'on réaffiche cette page.


© Gilles Esposito-Farèse & Collectif – 2013

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/diss respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 19/01/2016.