Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Dissociation

Gilles Esposito-Farèse & Collectif

Précédent : Disparition Un avatar au hasard Suivant : Dissyllabes

Voir aussi :
Dilution
Pot-pourri

El Disociado

Le Dissocié

Ténébreux, — le bœuf, — l'inconsolé,
les soupirs des gourmets, leurs cris étouffés.
Je suis « Le Ténébreux et veuf inconsolé,
Où sont mes fleurs tu t'en iras
  Que le mont, la mer et le soleil noir de la cosmologie
le beurre noir de la Mélancolie.

Dans la nuit du tombeau, noir, grotte.
L'acte (baiser, amour) est explicite mais il n'a pas pu être très précis. Rapporte-moi donc la Comté et tous ces faits néants ont feinte faim de fin comme un tir ou un tri Mon premier est DÉSERT
Mon second est ITE (missa est)
Mon tout est dépourvu de dame de délice
duc de Dax dénué de donjon dentelé
défunte destinée — du dedans dessiné
de dolente diablesse douce destructrice
Sur ce-que- je-ressens- moi, personnels appréciés. Une formation aux médecines douces et aux techniques de l'Italie,
Chetiflor qui se plut à méditer la parole de l'Évangéliste, qui a dit : « Cher Lusignan ou Biron ?
Mon front est encor bleu du baiser de ma Reine
J'ai cessé de courir, ah ! queue j'ai tant de peine !

Et j'ai deux fois vainqueur des Fées, après le baiser de la reine ;
J'ai ravagé la grotte où la sirène,

Et deux fois traversé...
Tour à tour dans la tête de l'Aquitaine ont contour amolli.
Ma seule Star est morte, — et mon feu récompensé,
Fée qui retient mon bras. Injuste zizanie !

Suis-je buisse ou bulteau ?... bigotelle ou bobèche ?
Bachat est bol encor du baiser de la Reine,
Il voulait tout savoir : À. ou P. ou L. ou B. (ou vice et versa ou réciproquement)
Anamnèse : rouge (bolchevik ? révo cul dans la mer d'Italie, roses, treille.

Étais-je Lusignan, mélancolie, soleil noir
Éclairant ma mélancolie.

Dans la nuit et Tu m'as consolé,
poses-y Pausilippe et la mer d'Australie,
L'argent que déplaçait mon client exilé,
Et le Coffre où la Banque à la Hausse s'allie.

Suis-je Amour ou Phébus ?... Ou Mølstre, Kornoc Cleustre ?
Le baiser de la reine ; en cette fente

Excellent je descends,
La mer et son roulis, Pausilippe et l'Etna, le Chianti,
L'arbre qui plaisait tant à mon cueor dolséé,
Et la treille et un pampre s'allie.

Suis-je Amour ou Phébus, à ce que dit l'histoire des Lusignan ou Biron ?
Mon front est rouge encor du baiser de ma Reine ;
J'ai rêvé dans la grotte où nage la sirène noire
Module la grotte où danse la sorcière...

Et j'ai vu toutes deux traversée ;
J'ai achéronné dans le modulant où tourne la tour.


Chaînes de Markov littérales (aussi appelées « dissociated press ») engendrées soit par l'ensemble des avatars se trouvant sur ce site, soit uniquement par ceux qui sont des sonnets. Un nouveau texte est engendré chaque fois que l'on réaffiche cette page.


© Gilles Esposito-Farèse & Collectif – 2013

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/diss respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 19/01/2016.