Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Fluvial

Christian Merle

Précédent : Fiscal Un avatar au hasard Suivant : Football

Traverse la terre.
Celui qui pense possède
la rive et le fleuve.

Je suis le traversier, le fleuve contourné,
Le fleuve Amour à la demie-rame amollie,
Je suis les toits, les porches, je lutte, assommé,
Car mon sommeil salit mon ami coolie.

Dans l'âme du tonneau, toi qui m'as consolé,
Rends le Pô, Philippe ! L'amère litanie !
Le fleuve m'enlaçait, par son aile isolé.
Le vain Tage agitait ce que la roue manie.

Suis-je Amour, gusse résilient ou bien rond ?
Domfront est rouge et or à l'approche de Rennes,
Peu approuvent les effluves gris de l'haleine.

Roté deux fois, lesté la grotte de Chiron,
L'effluent sale, puant, de la rive aggravée,
Souillon nue, à l'absinthe, à la rue, dépravée.


D'après le haïku de Michelle Grangaud cité en exergue, qui était le texte de référence de Zazie mode d'emploi en 2017.


© Christian Merle – 2016

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/fluv respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 09/11/2017.