Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Grannet syllabique

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : Grammatical 3 Un avatar au hasard Suivant : Gravitationnel

El Desgranado

Morose et seul,
Mes tours éparses —
Limbes ou tarses
Dans un linceul.

Besoin d'aïeul
Qu'on sait comparse :
Hochez ma darse1
Chère au glaïeul !

Môme à doute ample
Scelle aula2, temple,
Mais glas ténu ;

Dans l'eau lointaine,
Ose un tour nu
D'arène à thrène3.

[1] darse : partie d'un port.

[2] aula : palais.

[3] thrène : chant funèbre.


En groupant par deux les vers de ce sonnet régulier de quadrisyllabes, on obtient sept octosyllabes dont les syllabes respectent le schéma suivant : ABCDEFCG / HIJKLMHD / INOPQRQG / STUKTBVP / AUJWRXYW / EVZ1LXNZ / SMF1O2Y2. (avec le code : A = mo, B = ro, C = zé, D = seul, E = mé, F = tour, G = parse, H = lin, I = beuz, J = out, K = arse, L = dan, M = zun, N = oin, O = da, P = yeul, Q = kon, R = sè, S = o, T = chè, U = mad, V = gla, W = ampl, X = lol, Y = at, Z = tèn, 1 = nu, 2 = rèn). Cette structure est celle d'un « grannet » : chaque paire de vers a une syllabe et une seule en commun, et chaque vers contient une syllabe répétée. Par exemple, les deux premiers vers partagent le D, le premier et le troisième partagent le G, etc. On trouve d'autres exemples de cette structure dans Shéhérazade et sa page de commentaire.


© Gilles Esposito-Farèse – 2017

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/gran respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 05/11/2017.