Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Nocturne

Noël Bernard

Précédent : Nippon Un avatar au hasard Suivant : Noël

Voir aussi :
Nuit

El vocabulario nocturno

Je suis l'hypnotiseur, — le petit, — ou le grand,
Le mari de la nuit au nuage qui passe.
Mon étoile me manque, — et mon feu respirant
Fait voir, un peu frisquette, une image qu'on chasse.

Dans ce soir où tout manque, ayant parlé si vrai,
Donne-moi si tu peux la mer et la lumière,
La punaise de feu, que je regarderai
Comme aux vacances fis, — ces temps où l'on s'aère.

Suis-je Cuivre ou bien Ciel ? Homme de main ? de camp ?
Mes yeux sont grands encor d'avoir trouvé la Lune ;
De ces femmes passant, regardais l'autre et l'une.

Et dans l'infinitude aussi, deux jours manquant,
Disais de temps en temps une chose élégante
À la femme croyante, à la femme soignante.


Tous les mots sont tirés de La nuit, de Jacques Jouet, ou font partie des cent mots les plus fréquents en français d'après la liste établie par Étienne Brunet.


© Noël Bernard – 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/noct respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 29/05/2014.