Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Odécaphonique

Raphaëlle Muller

Précédent : Ode Un avatar au hasard Suivant : Œnœud-logue

Voir aussi :
Homovocaloconsonantisme phonétique
Isovocaloconsonantisme

L'Infortuné

Je suis mourant, l'Auguste à l'air inconsolé,
Ce Prince au rang déchu dont la Tour est meurtrie.
L'astre sombre en l'oubli, l'autel infortuné !
Sous mon ciel pleure un luth l'âcre Mélancolie.

Dans l'abri du Tombeau, ce destin fou d'Orphée,
Épousant l'onde sœur, au chagrin s'est uni.
Rêve au fond d'une grotte, un amour gît sans Fée
D'un cœur poète hélas, rouge sang sur fond nuit.

Comment, du Flou, frôler l'insaisissable nom ?
Fus-je au cœur d'un mensonge, amoureux des Sirènes ?
Hors du monde — Ah ! mot vain, le courtisan des Reines ?

Nul n'ouvrit aux Enfers. Vainqueur de l'Achéron,
Rejouant sur ma lyre, un mot comblait Morphée :
Sans doute est-il un Seuil à l'ombre du Trophée.


Chaque vers comprend 12 phonèmes vocaliques différents (contrainte proposée par Strofka sous le nom « odécaphonisme »). Les 11 phonèmes vocaliques communs à tous les vers sont : [a] / [e] (fermé ou caduc) / [é] / [è] / [i] / [u] / [on] / [in] (ou [un]) / [an] / [ou] / [o] (ouvert ou fermé). Le douzième est alternativement un [o] (fermé ou ouvert) et un [œ]. Les semi-voyelles ne sont pas prises en compte.


© Raphaëlle Muller – 2017

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/odec respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 05/11/2017.