Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Pot-pourri

Collectif & Camille Abaclar

Écouter

Précédent : Popel Un avatar au hasard Suivant : Pour malentendants

Voir aussi :
Tête-à-queue
Dissociation

El Des-dix34chado

Le Dix34hérité

* Je suis le débutant, — trop neuf, — ensorcelé,
* Chef de cette terre, ses flèches étêtées
* Ma comète décède, — et ce violon hâlé
* Contre l'adversité je ne fais pas le poids

* Au plus creux du tombeau vous avez consolé ;
* Rdnes-moi le Ppisluapie et la mer d'Itaile,
* La mole qui plaisait au temps d'Avogadro,
* Ils veillent dans leur chambre aux draps roses, sans bruit.

* Aimé quoique ampoulé ?... Sibylle comme aisé ?
* Mon front est rouge encor du baiser de la reine ;
* J'ai bavé dans l'étoffe où nage la sirène...

* Syrène nager loin ? Aussi déjà trois fois,
* M'empiffrant tour à tour assis au coin du bar
* Le baiser de la sainte et le cri de l'Amour.


Chaque consultation de cette page affiche un poème original obtenu en sélectionnant des vers parmi les 270 sonnets de la collection. Cliquez sur « un autre » ou réaffichez la page pour faire apparaître un autre poème. Cliquez sur l'étoile devant un vers pour voir le sonnet d'où ce vers provient.

Il y a dix mille neuf cent quarante et un quintillions huit cent quatre-vingt-dix-huit mille neuf cent treize quatrillions cent cinquante et un mille deux cent trente-cinq trillions neuf cent vingt mille neuf cents billions poèmes distincts, soit 10 941 898 913 151 235 920 900 000 000 000 000.


© les auteurs

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/potp respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.