Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Kyrielle-barre

J'en ai ras le bol
maracas
bout de papier
selle de vélo
cheval de trait
course de fond
pied de grue
terre de Sienne
feu d'artifice
lait de chèvre
vache au pré
ferme ta gueule t'as rien compris.

J'en ai ma claque
marathon
bout de bois
selle de moto
cheval d'arçons
course de haies
pied à coulisse
terre de bruyère
feu de joie
lait en poudre
vache à eau
ferme ta gueule t'es vraiment trop con.

J'en ai ras le cul
maravédis
bout de gras
sel de mer
cheval vapeur
course en sac
pied au cul
terre des hommes
feu de bengale
lait de coco
vache sacrée
ferme ta gueule ou tu vas t'en prendre une.

J'en ai assez
maréchaussée
bouleversé
selle percée
cheval pansé
course de fossés
pied chaussé
terrassé
feu poussé
lait condensé
vache engraissée
ferme ta gueule c'est pas du tout ça le jeu.

J'en ai marre
arabidopsis
sismométrie
trichocéphale
phalloïdine
dynamogénie
génito-crural
rallentendo
endoblaste
asthénosphère
ferme ta gueule toi-même t'as pas vu que je faisais exprès ?

Explication du titre : la barre au-dessus d'une lettre (barre suscrite), dans certains domaines des mathématiques et de la physique, dénote la négation de ce qu'elle recouvre. François Le Lionnais appelle « poème-barre » un poème qui ne rime pas là où un poème classique rimerait. Ici il s'agit de nier la célèbre kyrielle « j'en ai marre, marabout, bout de ficelle... ».


© Nicolas Graner – février 2013

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/kyrielle.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 01/03/2013.