Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Alep

Noël Bernard

Précédent : Alanien Un avatar au hasard Suivant : Allitérations

Voir aussi :
Morse
SOS
SOS lipo
SOS pangrammes

El Sosdealepo

Je suis la triste cité veuve dans la nuit.
Le chef au napalm détruit l'âme de sa plèbe.
Plus un seul espoir, l'effroi glace, tout est bruit.
Vient un noir drapeau planté sanglant sur la glèbe.

Je suis un tombeau maudit. Holà ! Qui me plaint ?
Qui va me rendre jamais l'amour et la vie,
La fleur qui sentait l'heureux parfum d'un jour plein,
Le miel bien doré, l'amant serrant fort sa mie ?

Qui sont ces hommes bestiaux ? Chacal ou loup gris ?
Au cou m'a saisi l'étau sanglant de crocs traîtres.
Le rêve est tué. Partout d'enfer sort le reître.

Et mes deux vainqueurs, unis, frappent à grands cris
Sous le doux blâme d'états puissants sur leur lyre
Dont les saints soupirs bruyants masquent le long rire.


Chaque vers est composé de trois mots d'une syllabe, trois mots de deux syllabes, trois mots d'une syllabe, rappelant le SOS du code Morse ( · · · – – – · · · ). Ce poème est donc un sosnet. C'est aussi un cri d'alarme pour Alep, ville martyr de la guerre de Syrie.


© Noël Bernard – 2016

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteurFAQ

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/alep respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 05/11/2017.