Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Rimbaldien

Didier Bergeret

Précédent : Richardien Un avatar au hasard Suivant : Rondeaux

El Desdichado ivre

Comme je descendais le veuf, l'inconsolé,
Je ne me sentis plus à la tour abolie :
J'étais insoucieux de mon luth constellé
Et des taches de vin de la Mélancolie.

Plus léger qu'on bouchon, toi qui m'as consolé,
Dévorant les azurs et la mer d'Italie,
Plus forte que l'alcool à mon cœur désolé...
L'aube exaltée ainsi à la rose s'allie.

J'ai heurté, savez-vous, Lusignan ou Biron,
L'âcre amour m'a gonflé du baiser de la reine,
Et j'ai vu quelquefois où nage la sirène !

J'ai vu des archipels, traversé l'Achéron,
Moi, l'autre hiver, plus sourd que la lyre d'Orphée
Dans les clapotements et les cris de la fée.

Gerthur de Nerbaud


La première moitié de chaque vers provient de Le Bateau Ivre d'Arthur Rimbaud, la seconde de El Desdichado.


© Didier Bergeret

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/rimb respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.