Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Deux réponses

Gilles Esposito-Farèse

Précédent : Dermatologique Un avatar au hasard Suivant : Devoir

Voir aussi :
Réponses

Jeu des deux réponses

 1. Drôle d'oiseau, comment te définirais-tu ?
     a. Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal
     b. Je suis le ténébreux, — le veuf, — l'inconsolé
 2. Et ces nobles déchus, que prétendent-ils être ?
     a. Fatigués de porter leurs misères hautaines
     b. Le prince d'Aquitaine à la tour abolie
 3. D'où vient cette inquiétude et que voit-on paraître ?
     a. De Palos de Moguer, routiers et capitaines
     b. Ma seule étoile est morte, — et mon luth constellé
 4. Mes chimères étaient quelle action ou vertu ?
     a. Partaient, ivres d'un rêve héroïque et brutal
     b. Porte le soleil noir de la Mélancolie !

 5. Sans fortune en ce lieu, que chercher in situ ?
     a. Ils allaient conquérir le fabuleux métal
     b. Dans la nuit du tombeau, toi qui m'as consolé
 6. De ce pays ravi, que peux-tu reconnaître ?
     a. Que Cipango mûrit dans ses mines lointaines
     b. Rends-moi le Pausilippe et la mer d'Italie
 7. Le cafard, le bourdon inspiraient le pyrèthre ?
     a. Et les vents alizés inclinaient leurs antennes
     b. La fleur qui plaisait tant à mon cœur désolé
 8. Connais-tu l'interface où le globe est pointu ?
     a. Aux bords mystérieux du monde occidental
     b. Et la treille où le pampre à la rose s'allie

 9. Quand te sens-tu brillant, richissime, érotique ?
     a. Chaque soir, espérant des lendemains épiques
     b. Suis-je Amour ou Phébus ?... Lusignan ou Biron ?
10. Quelle couleur emplit ton cerveau névrotique ?
     a. L'azur phosphorescent de la mer des Tropiques
     b. Mon front est rouge encor du baiser de la reine
11. Que faisait la naïade au creux de l'inconscient ?
     a. Enchantait leur sommeil d'un mirage doré
     b. J'ai rêvé dans la grotte où nage la sirène...

12. Mais sur un pédalo, tentons-nous des prouesses ?
     a. Ou penchés à l'avant de blanches caravelles
     b. Et j'ai deux fois vainqueur traversé l'Achéron
13. Comment, si plane Icare, en rester insouciant ?
     a. Ils regardaient monter en un ciel ignoré
     b. Modulant tour à tour sur la lyre d'Orphée
14. Que percevons-nous donc, ô trop vagues déesses ?
     a. Du fond de l'Océan des étoiles nouvelles.
     b. Les soupirs de la sainte et les cris de la fée.

15. Quels furent les auteurs et titres de ces pièces ?
     a. Les conquérants, José-Maria de Heredia
     b. Nom : Gérard de Nerval, titre : El Desdichado


Quatorze questions auxquelles deux célèbres sonnets puissent indépendamment jouer le rôle de réponses. Les conflits entre leurs temps ou leurs nombres ont été imparfaitement résolus grâce à des ambiguïtés syntaxiques.


© Gilles Esposito-Farèse – 2008

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/rep2 respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 18/05/2014.