Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Textée

Nicolas Graner

Précédent : Tétrasyllabes Un avatar au hasard Suivant : Texto

  1. En deux vers, vous brosserez un auto-portrait sommaire, d'abord par une simple énumération puis en vous étendant plus longuement sur les hauts et les bas de votre existence.
  2. Pour les deux vers suivants vous commencerez par rapporter en cinq mots la survenue d'un événement définitif. Puis vous décrirez un objet vous appartenant qui présente un lien superficiel avec l'événement susdit et manifeste un phénomène optiquement improbable.
  3. En un vers vous désignerez une personne sans la nommer, mais en précisant suffisamment les circonstances de votre relation pour qu'elle-même puisse se reconnaître sans ambiguïté.
  4. Dans les trois vers suivants vous donnerez des instructions à cette personne qui, si elle les exécute, l'amèneront à s'intéresser à la géographie puis à certaines curiosités botaniques.
  5. En un vers, vous montrerez qu'un policier perdrait son temps s'il vous soumettait à un contrôle d'identité.
  6. En un vers vous avouerez posséder une particularité physique difficile à cacher et vous en donnerez l'explication.
  7. En un vers, vous peindrez une situation où vous avez fait preuve de passivité en présence d'une personne à l'existence douteuse mais en pleine activité.
  8. En un vers vous vous vanterez d'avoir réalisé à plusieurs reprises un exploit que vous n'êtes pourtant pas le premier à accomplir et qui vous ramène finalement à votre point de départ.
  9. Dans les deux derniers vers vous ébaucherez une partition musicale pour deux voix égales avec accompagnement sur instrument ancien.

La textée est un jeu inventé par Jacques Jouet, qui consiste à faire écrire un texte à partir d'une description pas-à-pas d'un texte pré-existant. Le but des joueurs n'est pas de retrouver le texte d'origine, mais au contraire de faire preuve de créativité tout en respectant les consignes.

La présente textée prend sa source dans El Desdichado mais les réponses peuvent être très différentes, comme celle-ci qui fait allusion aux Exercices de style de Raymond Queneau :

Grand, maigre, mal bâti, mal coiffé, mal vêtu,
J'ai la tête trop haute et je tombe du cul.
Je monte dans le bus. Ma chaussure, taille S,
Disparaît sous le pied de mon voisin sans cesse.
Cet enfant de salaud, il me piétine exprès !
« Va te faire enfiler chez les Grecs du Pirée !
Tu vas voir de quel bois je me chauffe, mon vieux !
Ma giroflée à cinq pétales, tu la veux ? »
Quand je suis énervé on m'appelle Brutus
Mais je boite à présent, c'est la faute à ce gus.
Je reste là tandis que le peuple descend
Et je retrouve, ô joie, mon siège encor vacant.
Plus tard j'ai gazouillé avec un vieux copain
Dans la gare, au milieu du sifflement des trains.


© Nicolas Graner

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/txte respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 17/05/2014.