Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Acrostiche double

Nicolas Graner & Camille Abaclar

Précédent : Acrostiche diagonal Un avatar au hasard Suivant : Acrostiche final

Voir aussi :
Acrostiche interne
Acrostiche diagonal
Acrostiche final

Grison enténébré je suis toujours en deuil,
Et prince d'Aquitaine en ma tour qui tomba;
Repérant mon étoile, ainsi qu'un leitmotiv,
Au luth mélancolique orné d'un soleil noir.

Rappelé dans ma nuit, toi qui m'as consolé,
Donne-moi Pausilippe et le flot tyrrhénien,
Des lys réconfortants pour un coeur désolé,
Et la vigne où le pampre à la rose se fond.

Ne suis-je pas Amour, Phébus riant, girond?
Es-tu rouge, mon front, de ce royal baiser?
Rêvais-je dans la grotte où la sirène alla?

Vainqueur j'ai déjà pu l'Achéron traverser,
Appelant tour à tour, sur la lyre d'Orphée,
La sainte soupirante et la fée au cri long.

Les premières lettres de chaque vers forment le nom « Gérard de Nerval », les dernières lettres forment le même nom à l'envers. Pour que ces dernière lettres soient alignées, les vers ont tous le même nombre de signes.


© Nicolas Graner

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/acr2 respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.