Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Adduction 2

Alain Zalmanski

Précédent : Adduction 1 Un avatar au hasard Suivant : Adduction 3

El Desdicheron

Ma seule étoile est morte, arrête un peu le bras ;
Je suis le Ténébreux, que tu jettes à bas ;
Le Prince Armoricain, lequel dégoutte à force,
Porte le Soleil noir dessous la dure écorce ?

Dans la nuit du Tombeau, si on pend un voleur
Rends-moi le Pausilippe et son peu de valeur,
Mon front est rouge encor de morts et de détresses
Suis-je Amour ou Phœbus pour tuer nos déesses ?

Et j'ai deux fois vainqueur des oiseaux bocagers,
Modulant tour à tour et les chevreuils légers
Et la treille où le Pampre a sa verte crinière

La fleur qui plaisait tant ne rompra la lumière.
J'ai rêvé dans la Grotte à un tronc adossé,
Des soupirs de la Sainte à quatre trous percée.

de Nersard


Le début de chaque vers provient de El Desdichado, et la fin de l'élégie de Pierre de Ronsard Quiconque aura premier la main embesongnée... (vers 19 à 32 : « écoute, bûcheron, arrête un peu le bras... »).


© Alain Zalmanski

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/add2 respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.