Aller au menu
Aller au pied de page
logo de Avatars de Nerval

Avatars de Nerval

Lépidoptère

Élisabeth Chamontin

Précédent : Latin Un avatar au hasard Suivant : Limité

Je suis le ténébreux alors que je baisotte
La fille d'Aquitaine dans un riche lict
Sa seule étoile est morte en ce plaisant conflict
Portant le soleil noir par une douce flotte

Dans la nuit du tombeau lors que je la mignotte,
« Rends-moi donc mon beau slip ! » Et lors qu'elle me rid
La fleur qui me plaict tant, quand j'entends qu'elle dict
« Hé la treille te pend, mon Mignon, je suis morte ! »

Suis-je Amour ou Phébus ? Ah Dieu que j'ay de bien
Mon front est rouge encor en m'esbattant pour rien
J'ai rêvé dans la grotte en pinçotant sa cuisse

Et suy deux fois vainqueur de mordre son tetault
Modulant tour à tour en ce doux exercice
Les soupirs de la sainte et son petit tonnault.

De Nervillon


La première moitié de chaque vers provient de El Desdichado. La seconde moitié est tirée du sonnet Ah Dieu que j'ay de bien de Marc de Papillon de Laphrise (1555-1599), extrait du recueil L'amour passionnée de Noémie (p. 868 de l'édition de La Pléiade).


© Élisabeth Chamontin

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/desdi/lepi respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/09/2013.