Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

Une toile lira jusqu'à cent clefs possibles
L'autre eau ne descendra ni l'or ni un détail
Ouvrirez-vous des parts ? ou un pied impossible ?
Les clés dirigeront soit l'art soit un travail

L'autre eau ne descendra ni l'or ni un détail
Découvrent-ils le banc ? et les peaux intérieures ?
Les clés dirigeront soit l'art soit un travail
Quel passage cruel frottera une auteure ?

Découvrent-ils le banc ? et les peaux intérieures ?
Dans une herbe des cœurs, elle vous séparait
Quel passage cruel frottera une auteure ?
Les lois et les fusils, les chefs ou des secrets

Dans une herbe des cœurs, elle vous séparait
Un oiseau réduisit quoique les fins entendent
Les lois et les fusils, les chefs ou des secrets
Des pieds reconnaissaient qu'un avenir demande

Un oiseau réduisit quoique les fins entendent
Des faux bois ne signaient ni le beau ni un trait
Des pieds reconnaissaient qu'un avenir demande
Je fuyais le respect, or je me remplirai

Des faux bois ne signaient ni le beau ni un trait
Une hauteur coupa jusqu'au mari terrible
Je fuyais le respect, or je me remplirai
Une toile lira jusqu'à cent clefs possibles


Choisissez un schéma















© Nicolas Graner – juin 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/alex.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 30/09/2014.