Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

Un appartement montre afin qu'un marché brise
Une chair tracera soit l'enfant soit la peau
Huit voies sur trente-neuf sauvaient une chemise
Trois jeux sur beaucoup de mêleront des nouveaux

L'autre ouest prêt conduira : « j'appartiendrai la crise »
Des goûts abandonnaient quoiqu'une lune vaut
Trente-neuf étroits mots sur trente-six suffisent
Un silence forçait avant des cheveux hauts

Les espaces payaient jusqu'aux crises idiotes
L'autre envie n'espérait ni les tours ni les bottes
Combien de changements, combien de puissants grains !

Des rôles ne prêtaient ni un jeu ni le phoque
Tu fus ou tu subis dès l'eau vive et baroque
Vous doutez des marchands, — des docteurs, — les voisins


Choisissez un schéma















© Nicolas Graner – juin 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/alex.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 11/11/2015.