Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

Les postes éprouvaient parce que l'île dort
Un toit vrai détruisait les parts ou les misères
Un avenir premier dut les belles douceurs
On mène l'étrangère, — une terreur, — la glace
En des vers des folies, elles vous porteront
Quatre-vingts fiers rayons sur trente-trois escroquent

Le colloque maria que la face convoque
Les faits divers risquaient : « nous sourions les dehors »
Des désirs porteront jusqu'aux ennemis ronds
Tu lus une capote, or tu te considères
Combien de plantes bleues prient trente-six espaces ?
Des bons sinon des œils, des trous et les honneurs

Cinq breloques âgées inspireront ailleurs
Dommage ! quels cerveaux, quel immense amerloque !
Quelle poitrine ronde indique vingt-neuf faces ?
Vingt hasards silencieux remarquèrent alors
Une joue demeurait l'âme et une colère
Une chef caressait jusqu'à trente-trois fronts

Neuf chaudes conditions sur trente éclateront
L'œuvre sinon le sot, des chefs et les bonheurs
Des présidents cruels croient l'autre eau nécessaire
Les noirs buts livreront soit l'année soit la cloque
Attention, un accent ! aïe ! ils restent d'abord
Hélas ! quelle couleur, combien de courtes masses !

Des sources approchaient près de sept valeurs basses
L'enfant ne mijotait ni l'est ni un patron
Le soldat conduisit puisque la peine endort
Des nouveaux, qui chargeaient, sourient jusqu'aux couleurs
Quatorze grands efforts sur trente-neuf disloquent
Une sueur pensa des fins puis des prières

Dommage ! quel instinct, quel véritable verre !
Les clairs seuils ne feront ni l'œuvre ni la trace
L'autre action ne croyait ni les voies ni des coques
Des fois entoureront si des repas pendront
Des dos recommençaient puisque le combat meurt
Les lourds liens faux couchaient : « nous contentions des morts »


Choisissez un schéma















© Nicolas Graner – juin 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/alex.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 20/06/2014.