Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

Des silences gagnaient les clés puis des misères
Quelle botte passée disait le sentiment ?
L'apparence rompra près de trente-deux frères
Placent-elles le sol ? et les événements ?

Combien de ciels violents racontaient le moment ?
Tu rassures un bras, — le titre, — un secrétaire
Un souvenir grandit quand une perte ment
Des silences gagnaient les clés puis des misères

Les branches montreront mes faibles caractères
Quatre-vingt-dix-huit lois dormiront lentement
Le terme, qui remplit, trouva contre l'arrière
Quelle botte passée disait le sentiment ?

Quatre-vingt-dix-sept gens touchaient également
Quel commencement sourd désignera les pères ?
Huit lieux sur trente-deux paient un bonheur — comment !
L'apparence rompra près de trente-deux frères

Un cheveu reculait jusqu'à onze paupières
Je payais le travers, — le patron, — le roman
Un désespoir quittait auprès de dix-neuf verres
Placent-elles le sol ? et les événements ?

Tu emploies le genou, — l'oiseau, — le changement
Des loups termineront sur la chef militaire
Des abris remarquaient le riche vêtement
Un rayon appela les petites matières


Choisissez un schéma















© Nicolas Graner – juin 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/alex.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 30/09/2014.