Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

La bibliothèque d'alexandrins

Les vraies voix n'oubliaient ni l'an ni le système
L'autre or sot suffoquait : « j'atteins une chaleur »
Des joues, qui affirmaient, ont devant le problème
Les vraies voix n'oubliaient ni l'an ni le système

Tu tiens et tu flottais chez des restes troisièmes
Mille chaînes âgées inspirèrent ailleurs
Les vraies voix n'oubliaient ni l'an ni le système
L'autre or sot suffoquait : « j'atteins une chaleur »


Choisissez un schéma
















© Nicolas Graner – juin 2014

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/alex.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 16/06/2016.