Aller au menu
Aller au pied de page
Retour vers Le cothurne étroit

Shéhérazade

2 / 5

Sa mère lui disait quand il était petit
De ne plus écouter parler Shéhérazade,
Porte ouverte aux plaisirs, la tentation des sens.
Ceux qui de ses filets sont en vainqueurs sortis
L'ont laissé fuir. La femme ainsi restée en rade
Porte, ouverte aux plaisirs, la tentation des sens.


Voir le commentaire

© Nicolas Graner – mai 2000

Menu de navigation

Pied de page

Contacter l'auteur.

Cette page http://www.graner.net/nicolas/OULIPO/sheher.html respecte les standards XHTML 1.0 strict et CSS 3.
Dernière modification le 27/09/2012.